ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Géographie Économie Société

1295-926X
 

 ARTICLE VOL 7/4 - 2005  - pp.381-404  - doi:10.3166/ges.7.381-404
TITRE
La géographie économique à l'ère d'internet

TITLE
The Economic Geography of the Internet Age

RÉSUMÉ
Cet article conjugue le point de vue d'un spécialiste de l'économie internationale et celui d'un géographe, spécialiste de la géographie économique en une réflexion sur comment et jusqu'où Internet agira sur la localisation de l'activité économique. Malgré les améliorations considérables enregistrées dans les transports et les communications au cours du XXe siècle, la plupart des échanges de biens physiques s'effectuent toujours dans des « voisinages » géographiquement délimités. Au cours des phases passées d'amélioration des infrastructures, on a toujours observé un double effet : elle favorisait la dispersion de certaines activités routinières, tout en augmentant la complexité de l'activité productive et sa dépendance temporelle, induisant ainsi un renforcement du processus d'agglomération. Les AA affirment qu'Internet engendrera davantage de forces de désagglomération, contrariées, voire dépassées en intensité par des tendances plus fortes poussant à l'agglomération. L'économie dépend de plus en plus de la transmission de messages complexes que l'on ne peut pas codifier, requérant compréhension et confiance telles qu'elles ont émergé historiquement des contacts directs. Cette dimension de l'échange ne sera vraisemblablement guère modifiée sous l'effet d'Internet, qui, bien qu'encourageant la « conversation » entre des lieux très éloignés, ne permet pas d'échanger une « poignée de main ».


ABSTRACT
This paper combines the perspective of an international economist with that of an economic geographer to reflect on how and to what extent the Internet will affect the location of economic activity. Even after the very substantial transportation and communication improvements during the 20th Century, most exchanges of physical goods continue to take place within geographically-limited "neighborhoods". Previous rounds of infrastructure improvement always have had a double effect, permetting dispersion of certain routine activities but also increasing the complexity and time-dependence of productive activity, and thus making agglomeration more important. We argue that the Internet will produce more of the same -- forces for deagglomeration, but offsetting and possibly stronger tendencies toward agglomeration. Increasingly the economy is dependent on the transmission of complex uncodifiable messages, which require understanding and trust that historically have come from face-to-face contacts. This is not likely to be affected by the Internet, which allows long distance "conversations" but not "handshakes".


AUTEUR(S)
Edward E. LEAMER, Michael STORPER

MOTS-CLÉS
Économie internationale ; Communication ; Transports ; Processus d'agglomération.

KEYWORDS
Economic geography; Communication; Transports; Neighbourhoods.

BIBLIOGRAPHIE
ges.revuesonline.com/revues/39/10.3166/ges.7.381-404.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,94 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier