ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Géographie Économie Société

1295-926X
 

 ARTICLE VOL 7/2 - 2005  - pp.129-154  - doi:10.3166/ges.7.129-154
TITRE
Une convergence lente ? La nouvelle théorie de la croissance endogène et le développement régional

TITLE
Slow Convergence? The New Endogenous GrowthTheory and Regional Development

RÉSUMÉ
En économie, l'attention a été renouvelée en croissance économique, tout particulièrement en convergence à long-terme en revenue et rendement par tête entre les pays. Ce débat essentiellement empirique a promu le développement de la théorie de la croissance endogène, qui cherche à aller au-delà de la théorie néoclassique conventionnelle, traitant comme endogènes les facteurs – particulièrement le changement technologique et le capital humain – relégués comme exogènes par les modèles néoclassiques. Les premiers économistes de théorie de la croissance endogène et la nouvelle croissance empirique ont commencé à utiliser des modèles de la croissance régionale à long-terme pour tester et développer leurs idées. Leurs analyses suggèrent que la convergence régionale est un processus lent et discontinu. Dans cet article nous examinons si la croissance économique endogène peut aider à expliquer ces conclusions. Nous avançons que la théorie de la croissance endogène a des implications régionales importantes, mais également des limitations quand elle est appliquée au contexte régional.


ABSTRACT
In economics, interest has been revived in economic growth, especially in long-term convergence in per capita incomes and output between countries. This mainly empirical debate has promoted the development of endogenous growth theory, which seeks to move beyond conventional neoclassical theory by treating as endogenous those factors –particularly technological change and human capital– relegated as exogenous by neoclassical growth models. The economists at the forefront of the formulation of endogenous growth theory and the new growth empirics have begun to use long-term regional growth patterns to test and develop their ideas. Their analyses suggest that regional convergence is a slow and discontinuous process. In this paper we consider whether endogenous growth theory can help to explain this finding. We argue that endogenous growth theory has important regional implications, but also major limitations when applied to a regional context.


AUTEUR(S)
Ron MARTIN, Peter SUNLEY

MOTS-CLÉS
Endogenous growth, Regional convergence, Human capital, Technology, Externalities

KEYWORDS
Croissance endogène, Covergence régionale, Capitale humaine, Technologie, Externalites

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (639 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier