ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Géographie Économie Société

1295-926X
 

 ARTICLE VOL 6/3 - 2004  - pp.237-242
TITRE
Éditorial - (Re)penser la catégorie économique de patrimoine ?

RÉSUMÉ

L’observation des grandes dynamiques institutionnelles contemporaines (celle de la communauté européenne ou celle de l’OMC par exemple), laisse à penser qu’elles sont dominées par l’imposition de relations marchandes et l’extension d’un ordre marchand. Cet ordre marchand est-il — et peut-il ? — être seul à structurer tous les types de droit et toutes les formes de politiques publiques, qu’elles soient économiques, sociales ou environnementales ? À l’évidence, il existe un certain nombre d’objets que les sociétés tentent,
de façon empirique ou pour des raisons de principe, de soustraire à cet ordre. Cette résistance ressemble fort à une course-poursuite dans laquelle d’autres objets, jusque-là exclus de la sphère du marché, sont capturés par elle. Mais, il est clair, si l’on observe les négociations récentes sur le commerce international, qu’elles constituent un exemple remarquable de l’impossibilité de constituer les règles de marché comme univers autonome et autosuffisant d’organisation des relations sociales. L’Organisation Mondiale du Commerce, elle-même, reconnaît désormais, en contradiction avec ses objectifs initiaux, la légitimité de « distorsions à l’échange » liées à des « considérations autres que d’ordre commercial »....



AUTEUR(S)
Christian BARRÈRE, Denis BARTHÉLEMY, Martino NIEDDU, Franck-Dominique VIVIEN

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (165 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier