ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Géographie Économie Société

1295-926X
 

 ARTICLE VOL 19/2 - 2017  - pp.243-266  - doi:10.3166/ges.19.2017.0012
TITRE
Métropoles des pays émergents : des acteurs de la transition énergétique ? Leçons du Cap (Afrique du Sud)

TITLE
Metropolises in emerging countries: actors in energy transitions? Lessons from Cape Town (South Africa)

RÉSUMÉ

De manière croissante, les villes sont considérées comme des lieux et des “acteurs” stratégiques de la transition énergétique. Pour tester la robustesse de ce constat dans quatre métropoles de pays émergents, la recherche collective Termos est partie de deux questions : dans quelle mesure les protagonistes locaux urbains sont-ils acteurs d’une transition énergétique urbaine et laquelle ? Dans quelle mesure ce mouvement s’accompagne-t-il d’une territorialisation urbaine des systèmes énergétiques ? L’article présente d’abord les conclusions de cette recherche comparative, qu’il prolonge ensuite par l’exemple plus détaillé du Cap. Il analyse pourquoi, en dépit de son volontarisme énergétique et envi- ronnemental, la municipalité n’a que peu de marges de manœuvre tandis que les changements observés semblent renforcer la mainmise de la « sphère centrale » de pouvoir sur le système énergétique. Appréhendant cette situation comme l’expression d’un conflit entre un puissant secteur électrique national et une approche alternative des questions énergétiques portée par des acteurs urbains, il sou- ligne les tensions qui en résultent et leurs conséquences sur les engagements de la municipalité, à la fois limités par des résistances mais aussi « phagocytés » par des acteurs de la sphère centrale. Il revient, pour finir, sur les enseignements de cet exemple pour l’analyse générale des dynamiques observées dans d’autres villes de pays émergents.



ABSTRACT

The role of cities, as places and drivers of the energy transition is increasingly recognized. The research project Termos tested the robustness of this assumption in four cities of emerging countries by asking two questions: to what extent do urban local actors really drive an urban energy transition and of what kind? To what extent are their actions supporting an urban territorialisation of energy systems? The paper first presents the findings of this comparative research, which he then extends with the case study of Cape Town. It analyzes why, despite their energy and environmental voluntarism, the municipality have little room of manoeuvre, while the changes observed seem to strengthen the stranglehold of the «central sphere» in the energy system. Analyzing this as the expres- sion of a conflict between a strong national electricity sector and an alternative approach to energy issues carried by urban actors, it highlights the resulting tensions and their impact on the municipal actions, both limited by resistance but also «swallowed up» by actors from the central sphere. The paper finally draws lessons from this example to enrich the general analysis of dynamics observed in other cities of emerging countries.



AUTEUR(S)
Sylvy JAGLIN

MOTS-CLÉS
transition énergétique, secteur électrique, énergies renouvelables, pays émergents, Le Cap, Afrique du Sud.

KEYWORDS
energy transition, electricity sector, renewable energies, emerging countries, Cape Town, South Africa.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (312 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier