ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Géographie Économie Société

1295-926X
 

 ARTICLE VOL 18/3 - 2016  - pp.335-358  - doi:doi:10.3166/ges.18. 335-358
TITRE
La confiance est-elle négociable ? La construction d’un intérêt général territorialisé pour l’acceptation des parcs éoliens offshore de Saint Brieuc et Saint Nazaire

TITLE
Is trust negotiable? Building a place-based general interest for the acceptance of the Saint Brieuc and Saint Nazaire offshore wind farms.

RÉSUMÉ

La construction de parcs éoliens offshore crée des oppositions entre des enjeux environnementaux globaux (liés au changement climatique) et des enjeux environnementaux locaux. À ces oppositions qualifiées de « green on green » (Warren et al., 2005) s’ajoutent des oppositions entre enjeux environnementaux et enjeux économiques locaux et globaux. L’acceptabilité du projet suppose la construction d’un contrat social territorial, reflet d’un « intérêt général territorial ». C’est cette construction que nous étudions, en particulier les processus conflictuels et concertatifs, à partir des projets de parcs éoliens de Saint Nazaire et Saint Brieuc, dans l’ouest de la France. Ceci nous conduit à identifier quatre mécanismes récurrents qui fondent l’accord sur le projet et son acceptation : ce sont la hiérarchisation des acteurs et/ou des enjeux, l’ajustement du projet, un jeu de transactions et compensations entre l’aménageur et des acteurs locaux mais aussi entre acteurs locaux, la construction de proximités organisées nouvelles. Nous soulignons le poids des incertitudes et l’importance de la confiance, laquelle se construit par le jeu des proximités et se trouve périodiquement mise à l’épreuve.



ABSTRACT

Is trust negotiable? Building a place-based general interest for the acceptance of the Saint Brieuc and Saint Nazaire offshore wind farms. Building offshore wind farm creates a tension between global environmental stakes (related to climate change) and local environmental issues. Alongside those «green on green» oppositions (Warren and al., 2005), other tensions exist between Jean-Eudes Beuret / Géographie, Économie, Société 18 (2016) 335-358336 environmental stakes and local and global economic issues. Project's local acceptance requires the construction of a territorial social contract, reflecting a «place-based general interest». Using the cases of Saint Nazaire and Saint Brieuc wind farm projects in Western France, we study this construction, specifically the conflict and concertative processes. This leads us to identify four recurrent mechanisms founding project's acceptance and agreement: the priorization of actors and stakes, project’s adjustment, a transactions and compensations game between planners and local stakeholders, but also between local stakeholders, the construction of new organized proximities, vital to face economic and environmental uncertainties related to this type of projects. This leads to highlight uncertainties' weight and trust's importance, which is built by a game of proximities periodically challenged.



AUTEUR(S)
Jean-Eudes BEURET

MOTS-CLÉS
concertation, éolien offshore, gouvernance territoriale, intérêt général territorialisé, zone côtière.

KEYWORDS
Negotiation, offshore wind farm, territorial governance, place-based general interest, coastal zone.

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (838 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier