ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Géographie Économie Société

1295-926X
 

 ARTICLE VOL 17/2 - 2015  - pp.201-224  - doi:10.3166/ges.17.201-224
TITRE
Temps subjectif et temps mesuré : faut-il revoir la définition des zones de chalandise ?

TITLE
Subjective and measured time: should we re-define trade areas?

RÉSUMÉ

La détermination de la zone de chalandise représente un enjeu majeur pour les réseaux de distribution. Face à cette problématique, de nombreux travaux ont été proposés et reconnaissent l’influence de la distance, approximée par le temps de trajet, dans la modélisation des zones de chalandise. La définition de la variable temps utilisée dans les modèles théoriques et approches empiriques s’avère lourde de conséquences. À partir d’une étude empirique, cette recherche montre qu’il existe un décalage entre le temps subjectif ressenti par le consommateur et le temps mesuré mis pour se rendre au magasin.



ABSTRACT

Trade area determination represents a major stake in the retail field. Faced to this problem, numerous academics researches were proposed and recognized the influence of the distance and thus the time of route in the modelling of the catchment area. Based on an empirical study, this research makes evidence that there is a gap between subjective time and actual driving time.



AUTEUR(S)
Jean-Philippe CROIZEAN, Dany VYT

MOTS-CLÉS
zone de chalandise, géomarketing, perception du temps, distribution, localisation

KEYWORDS
trade area, geomarketing, time perception, retailing, location

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (510 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier