ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Géographie Économie Société

1295-926X
 

 ARTICLE VOL 16/2 - 2014  - pp.155-181  - doi:10.3166/ges.16.155-181
TITRE
Le pavillon et l’immeuble : géopolitique de la densification dans la région métropolitaine de Lyon

TITLE
The suburban house and the apartment block: a geopolitics of urban consolidation in the city-region of Lyon

RÉSUMÉ

Au nom du développement durable, il faudrait rendre les villes compactes, c’est-à-dire notamment les densifier et lutter contre l’étalement urbain. Cet impératif est souvent présenté sous un angle purement technique. L’objectif de cet article est de mettre en évidence les enjeux politiques et sociaux des politiques visant la compacité des villes. Nous proposons d’analyser cette question en termes de géopolitique métropolitaine. La diversité des territoires métropolitains n’est en effet pas seulement morphologique : elle est aussi économique, sociale et politique. Ces questions sont abordées à partir du cas de la région métropolitaine de Lyon. Comment les territoires très variés qui la constituent réceptionnent-ils l’évolution de la législation nationale concernant la lutte contre l’étalement urbain et la promotion de la « ville compacte » ? Comment, au sein d’une région métropolitaine, se négocie le partage d’une densification perçue comme un fardeau ou comme une ressource selon les types de territoires ? Finalement, comment les compromis politiques entre territoires se recomposent-ils ? La première partie de cet article est ainsi consacrée à l’analyse du face-à-face entre les cœurs métropolitains et les couronnes périurbaines. La seconde porte quant à elle sur les négociations internes au cœur métropolitain de politiques de densification en partie contraintes par l’institutionnalisation progressive du périurbain.



ABSTRACT

In the name of sustainable development, cities should be made compact, that is to say denser and less prone to urban sprawl. This requirement is often presented under a purely technical aspect. The objective of this article is to highlight the political and social stakes of the policies aiming at making cities more compact. We propose to analyze this question in terms of metropolitan geopolitics. The diversity of metropolitan areas is indeed not only morphological: it is also economic, social and political. These issues are discussed in the case of the city-region of Lyon. How do the highly diversified territories that constitute this extended metropolis implement the national legislation on urban sprawl and the « compact city »? Within a city-region, how is negotiated the share of an urban consolidation which is perceived either as a burden or as a resource according to the different types of territories? Finally, how are the political compromises between the territories rebuilt at the scale of the extended metropolis? The first part of this article is devoted to the analysis of face-to-face relations between the metropolitan core and the peri-urban areas. The second part deals with the « sub-metropolitan » negotiation of urban consolidation policies, partly constrained by the progressive institutionalization of peri-urban territories.



AUTEUR(S)
Éric CHARMES, Max ROUSSEAU

MOTS-CLÉS
politiques de compacité, géopolitique métropolitaine, politiques urbaines, gouvernance

KEYWORDS
Densification policies, metropolitan geopolitics, urban policies, governance

BIBLIOGRAPHIE
ges.revuesonline.com/revues/39/10.3166/ges.16.155-181.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (3,72 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier