ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Géographie Économie Société

1295-926X
 

 ARTICLE VOL 14/4 - 2012  - pp.393-409  - doi:10.3166/ges.14.393-409
TITRE
Améliorer la gouvernance territoriale de biens publics environnementaux au moyen d’institutions discursives

TITLE
Improving the territorial governance of environmental public goods by using discursive institutions

RÉSUMÉ
Les auteurs adoptent ici une conception élargie de la gouvernance foncière. Ainsi, dans une perspective de développement territorial durable, ils analysent les conditions requises à une redéfinition des droits d’usage sur l’eau, ressource connexe au foncier. Cette analyse s’appuie sur l’exemple de mise en œuvre d’une Mesure Agro-Environnementale Territorialisée (MAET) à enjeu eau dans un territoire du bassin versant de l’Adour-Garonne. Elle montre notamment que le processus communicationnel entre les différents partenaires de la MAET joue un rôle déterminant dans les apprentissages conduisant les agriculteurs à adopter de nouvelles règles de gestion des sols et de l’eau. Elle fait ainsi apparaître que le recours aux méthodes délibératives, qualifiées d’institutions discursives, favorise une actualisation des raisons d’agir des agriculteurs et facilite leur adhésion à des valeurs morales ayant trait à la protection de ressources environnementales.


ABSTRACT
The paper claims that the concept of land governance should be enlarged in order to integrate the sustainability conditions of the territorial development process. Thus, the analysis focuses on the conditions that are required for the necessary redefinition of property rights on water considered here as a resource closely related to the soil. This approach is applied in the example of a Territorialized AgroEnvironmental Measure (TAEM) implemented in a territory located inside the water basin of Adour and Garonne Rivers in the Midi-Pyrenees Region, France. The paper shows that the communicational process developed among the different partners implied in the TAEM plays a crucial role in the learning process, itself being a central factor for farmers to adopt new rules concerning the management of soil and water. This process is based on deliberation methods, which are qualified as discursive institutions. As such, they help farmers to update their reasons for acting and adopt improved ethical values concerning the use of environmental resources.


AUTEUR(S)
Jean-Pierre DEL CORSO, Charilaos KÉPHALIACOS

MOTS-CLÉS
gouvernance, rationalité sociale, processus d’apprentissage, institutions discursives, actualisation des raisons d’agir

KEYWORDS
land governance, social rationality, learning process, discursive institutions, updating reasons for action.

BIBLIOGRAPHIE
ges.revuesonline.com/revues/39/10.3166/ges.14.393-409.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (149 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier