ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Géographie Économie Société

1295-926X
 

 ARTICLE VOL 14/2 - 2012  - pp.127-146  - doi:10.3166/ges.14.127-146
TITRE
Miami, ville-modèle de quelle Amérique ?

TITLE
Miami, an urban paradigm for which America ?

RÉSUMÉ

Miami est une « ville à bascule » entre le nord et le sud du continent américain : El dorado pour de nombreux habitants venus du bassin caribéen et d’Amérique latine et dalle de béton frais à conquérir pour des spéculateurs venant de tous les horizons. Cette cité, qui a récemment émergé dans la hiérarchie des villes étatsuniennes, concentre des populations aux représentations de la ville et aux espaces vécus forts différents. Depuis les années 1960 et la victoire de la révolution castriste, Miami connaît des flux migratoires incessants et un étalement urbain remarquable vers le sud et l’ouest du comté. Dans cette agglomération très faiblement planifiée, la rapidité des changements urbains pousse à s’interroger sur la nature des processus de ségrégation et de fragmentation qui font appel à la notion de distance. Dans cet article, nous cherchons à comprendre comment les circulations intenses qui animent la cité ont joué sur l’avènement de distances spatiales, sociales et affectives qui caractérisent Miami.



ABSTRACT

Miami is a « swing city » between the North and the South of the American continent : El dorado for many people from the Caribbean and Latin America it also serves as a fresh concrete slab to gain for speculators and developers from all walks of life. This city, which recently emerged in the hierarchy of American cities, concentrates heterogeneous populations with a diverse array of urban practices and representations of the city. Since the 1960s and the victory of Castro’s revolution,Miami is the theater of incessant migrations and a remarkable urban sprawl extending the agglomeration to the South and the West of the county. In this very weakly planned urban area, the rapid urban changes (demographic and economic) question the current processes of urban «distancing»: segregation and fragmentation. In this article, we try to understand how intense circulations that drive the city played in the advent of spatial, social and affective distances characteristic of Miami.



AUTEUR(S)
Violaine JOLIVET

MOTS-CLÉS
Miami, circulations, distance, métropolisation, fragmentation

KEYWORDS
Miami, circulations, distance, metropolization, fragmentation

BIBLIOGRAPHIE
ges.revuesonline.com/revues/39/10.3166/ges.14.127-146.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,27 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier