ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Géographie Économie Société

1295-926X
 

 ARTICLE VOL 14/1 - 2012  - pp.53-72  - doi:10.3166/ges.14.53-72
TITRE
Territoires des taxis-motos à Lomé : de la pratique quotidienne à la recomposition des espaces urbains et des liens sociaux

TITLE
Territories of motorcycle taxis in Lomé: from daily practices to the recomposition of urban spaces and social bonds

RÉSUMÉ
Face à l’étalement urbain et à l’inexistence des transports publics à Lomé, les vingt dernières années ont vu se développer les taxis-motos qui jouent aujourd’hui un rôle important dans le transport urbain. L’objectif de cet article n’est pas de faire une analyse géographique et économique de la mobilité urbaine mais plutôt de décrire les territoires quotidiens des conducteurs de taxis-motos et d’apporter un éclairage sociologique sur la recomposition des liens sociaux induits par ce nouveau mode de transport. Partant de la typologie des conducteurs et des trois logiques de localisation des têtes de lignes qui ont fortement recomposé l’espace urbain, nous montrons comment les différentes corporations et les syndicats sont des lieux quotidiens de socialisation et de communion entre conducteurs des taxis-motos. Si les rapports entre les conducteurs et les usagers sont conviviaux, c’est plutôt un lien conflictuel qui existe entre conducteurs et acteurs publics à cause des policiers et des agents du service des impôts qui les traquent. Amenés, de par leurs activités journalières, à circuler dans tous les quartiers et à rencontrer beaucoup de personnes, les conducteurs taxis-motos sont considérés comme de bons vecteurs d’informations et sont souvent sollicités par les associations, les ONG et surtout les partis politiques pour participer à diverses caravanes, campagnes de sensibilisation et campagnes électorales.


ABSTRACT
Facing the urban sprawl and the absence of public transport, the motorcycle taxis have developed in Lome over the last twenty years and play today a significant role in the urban transport. The aim of this article is not to make a geographical analysis of urban mobility but rather to describe the daily territories of motorcycle taxi drivers and to bring a sociological lighting on the recombining of the social bonds induced by this new urban transport system. Based on three logics of localizations of the motorcycle parks that have recomposed the urban space, we show how the various corporations and the trade association are daily places of socialization between drivers of the motorcycle taxis. If the social practices between the drivers and the users are convivial, the relations between drivers and the public agents are more conflictual, because of the policemen and the taxmen who track them. As they circulate in all the districts and transport many people, the taxi-motor bikes drivers are seen as good vectors of information and are often requested by the international associations, institutions and especially the political parties participate in various caravans, public awareness campaigns and election campaigns.


AUTEUR(S)
Assogba GUÉZÉRÉ

MOTS-CLÉS
Lomé, taxis-motos, territoire quotidien, liens sociaux, espaces urbains

KEYWORDS
Lomé, motorcycle taxis, daily territory, social bonds, urban spaces

BIBLIOGRAPHIE
ges.revuesonline.com/revues/39/10.3166/ges.14.53-72.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (509 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier