ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Géographie Économie Société

1295-926X
 

 ARTICLE VOL 13/2 - 2011  - pp.189-206  - doi:10.3166/ges.13.189-206
TITRE
Différences de genre et formes de dépendances des conjoints biactifs dans l’accompagnement des enfants

TITLE
Gender differences and dependence between spouses in chauffeuring children among dual-earner families

RÉSUMÉ

L’approche des différences de genre dans la mobilité a été renouvelée à partir des années 2000 par l’attention portée aux formes d’interdépendance entre conjoints pour leurs déplacements quotidiens. Dans ce travail mobilisant l’enquête ménages-déplacements d’île-de-France, nous en avons relevé deux types à partir de l’analyse de l’accompagnement des enfants des conjoints de couples de biactifs. D’une part, il y a un effet d’entraînement. Lorsqu’un conjoint fait de l’accompagnement, l’autre a une probabilité plus forte d’en faire également. D’autre part, les conjoints se distribuent entre eux l’accompagnement avant travail et après travail. Toutefois, l’interdépendance entre conjoints est asymétrique. La femme est plus sensible au programme d’activité de son conjoint que ce dernier ne l’est pour elle. Si la probabilité qu’elle fasse de l’accompagnement augmente avec la durée de travail de son conjoint, l’inverse est moins vérifiable. Les femmes continuent à faire toujours plus d’accompagnement que leur conjoint.



ABSTRACT

Since the early 2000s there has been renewed interest in the study of gender differences in mobility. The emphasis has increasingly been on the interdependence, of spouse’s daily commutes. In this article, using mobility data from the Paris Region survey, we identify two types of dependence in chauffeuring children in dual-earner families. On the one hand, there is a ripple effect: when one spouse is chauffeuring the other has a higher probability of chauffeuring too. On the other hand, spouses share their chauffeuring trips before work and after work. However, the interdependence between spouses is asymmetrical. Women are more sensitive to their spouse’s working hours than men. Women’s probability of chauffeuring children increases with their spouse’s duration of employment, while this is not the case for men. Thus women still tend to do more chauffeuring than their spouses.



AUTEUR(S)
Benjamin MOTTE-BAUMVOL, Leslie BELTON-CHEVALLIER, Richard G. SHEARMUR

MOTS-CLÉS
accompagnement des enfants, ménage biactif, différences de genre, mobilité.

KEYWORDS
chauffeuring trips, dual-earner families, gender differences, mobility.

BIBLIOGRAPHIE
ges.revuesonline.com/revues/39/10.3166/ges.13.189-206.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (604 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier