ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Géographie Économie Société

1295-926X
 

 ARTICLE VOL 12/2 - 2010  - pp.125-144  - doi:10.3166/ges.12.125-144
TITRE
La dimension politique dans l'’approche de la proximité

TITLE
Political dimension in the proximity approach

RÉSUMÉ

L’opposition entre des acteurs hétérogènes, l’imposition d’arbitrages, le travail de mise en cohérence entre des intérêts a priori divergents sont des phénomènes sociaux qui conditionnent l’apparition des coordinations. Sans qu’ils soient ignorés ou niés, ces phénomènes d’ordre politique sont encore peu pris en compte dans une démarche proximiste qui privilégie une approche cognitive. L’objectif de ce papier est alors de proposer, au côté d’une vision cognitive, une lecture politique de la proximité. Pour ce faire, nous utilisons le concept d’institution, dont les liens avec la proximité sont explorés. Il apparaît que cette dernière est un fait institutionnel, qui se décline en proximités géographique et organisationnelle. La proximité géographique est ressource latente, seulement activée lorsqu’elle est articulée à une proximité organisationnelle. La proximité géographique vient renforcer ou limiter, selon qu’elle est souhaitée ou subie, une proximité organisationnelle qui consiste à coordonner cognitivement et politiquement les acteurs.



ABSTRACT

Opposing heterogeneous agents, imposing choices, and making divergent interests compatible, are all political prerequisites for agent coordination. Although these political prerequisites are not entirely ignored in proximity literature, such literature does tend to insist, for the most part, on cognitive perspective: the biggest benecial effect of proximity is that of facilitating knowledgesharing between agents. The principal objective of this paper is to propose both political and cognitive conceptions of proximity. In order to do so, we use the concept of institution, to examine the relations between these concepts - proximity and institution. We obtain one principal result: proximity is an institutional fact, which itself divides up two sub-categories, organizational and geographical proximity. Organizational proximity refers to the cognitive and political coordination of agents. Geographical proximity between actors is a latent resource. This resource would only be activated if the agents share organizational proximity.



AUTEUR(S)
Damien TALBOT

MOTS-CLÉS
proximités, institutions, dimension cognitive, dimension politique.

KEYWORDS
proximities, institutions, cognitive dimension, political dimension.

BIBLIOGRAPHIE
ges.revuesonline.com/revues/39/10.3166/ges.12.125-144.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (230 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier