ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Géographie Économie Société

1295-926X
 

 ARTICLE VOL 10/4 - 2008  - pp.391-427  - doi:10.3166/ges.10.389-425
TITRE
Les limites de l'’investissement direct étranger manufacturier comme moteur de développement économique.

TITLE
The limitations of foreign direct investment as engine of economic development

RÉSUMÉ
Dans cet article, nous essayons à partir de l'analyse de deux cas apparemment très dissemblables ­ une filiale maquiladora taiwanaise de l'habillement (Nien Hsing Textile) au Nicaragua et une filiale manufacturière de Sony au Pays de Galles (Sony Manufacturing UK) ­ de vérifier l'existence des bienfaits attribués par de nombreux chercheurs à l'investissement direct étranger manufacturier comme instrument de développement dans les économies des territoires périphériques. Dans chaque cas, nous étudions trois questions spécifiques : (1) la diffusion technologique à partir de la filiale, (2) le potentiel de mobilité des activités manufacturières de la filiale et (3) l'évolution de la qualité de la filiale (insertion dans le territoire et complexité des activités effectuées) dans le temps. Les similitudes, que nous retrouvons dans les deux cas, nous amènent à douter de la contribution de cet investissement étranger au potentiel de développement de l'économie du territoire d'accueil. Plus qu'un développement économique du territoire, ces deux filiales manufacturières semblent plutôt avoir occasionné le développement d'une enclave productive dans le territoire.


ABSTRACT
Using the analysis of two apparently very different cases, a Taiwanese maquiladora subsidiary of the garment industry (Nien Hsing Textile) in Nicaragua and Sony's manufacturing subsidiary in Wales (Sony Manufacturing UK), we try to verify the existence of the benefits attributed by many scholars to manufacturing foreign direct investment as engine of development in peripheral territories economies. In each case, we study three specific questions: (1) the technological transfer from the subsidiary, (2) the mobility potential of the manufacturing activities of the subsidiary, and (3) the evolution of the quality of the subsidiary (integration in the territory and complexity of the activities realised) in time. The invalidating similarities found in the two cases cast doubts upon the contribution of this investment to the development potential of the economy of the host territory. More than an economic development of the territory, these two manufacturing subsidiaries seem to have provoked the development of a productive enclave in the territory.


AUTEUR(S)
Lucas VAN WUNNIK

MOTS-CLÉS
investissement direct étranger, développement économique, Nicaragua, Pays de Galles, textile-habillement, électronique grand public.

KEYWORDS
foreign direct investment, economic development, Nicaragua, Wales, garment, consumer electronics.

BIBLIOGRAPHIE
ges.revuesonline.com/revues/39/10.3166/ges.10.389-425.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (716 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier