ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Géographie Économie Société

1295-926X
 

 ARTICLE VOL 10/2 - 2008  - pp.263-284  - doi:10.3166/ges.10.263-284
TITRE
Les technologies de l’information et de la communication (TIC) : une chance pour le développement du monde arabe

TITLE
Information and Communication Technologies (ICT): a chance for development for the Arab World

RÉSUMÉ

Cet article démontre que l'’accès aux TIC reste limité dans le monde arabe. Il montre que cette région souffre d'’une « double fracture numérique ». Une première entre les monarchies du Golfe et le reste du monde arabe liée essentiellement aux différences de revenus et du capital humain qui caractérisent ces deux sous-régions. Toutefois, l'’étude empirique montre que la relation entre le revenu national brut par habitant (RNB/tête) et la diffusion des TIC au sein du monde arabe est statistiquement significative, tandis que celle entre le capital humain et la diffusion des TIC ne l’'est pas. Une deuxième fracture existe entre les pays arabes pris dans leur ensemble et le reste du monde en particulier les pays de l’'OCDE. L'’insuffisance des infrastructures, le coût élevé de l’'accès, le manque de création locale de contenus, les problèmes culturels et politiques et leurs effets sur l’'accès aux informations et sur la liberté d’'expression et la capacité inégale de tirer parti, aux niveaux économique et social, d'’activités à forte intensité d’'information retardent l'’assimilation des TIC par les pays arabes et le développement de la société arabe de l'’information. Enfin, cet article met l'’accent sur les bénéfices en matière de développement que les Etats arabes peuvent tirer des TIC mais également les défis qu'’ils devraient relever à cause de cette « révolution » technologique.



ABSTRACT

This study shows that access to ICTs is limited in the Arab world and demonstrates that the region suffers from a “double digital divide”. The first divide separates the Arab Gulf monarchies, which are more economically-able and advanced with respect to ICTs, from the rest of the Arab world, where access to these technologies remains a challenge. This digital divide is a reflection, essentially, of deeper inequalities of revenues and differences of human capital between these two sub-regions. Empirical results of this study suggests that income (represented as Gross National Product –GNP per Capita) significantly impacts the diffusion of ICTs (connection to Internet) while human Capital does not. The second divide - which now exists between the Arab nations and the rest of the world, in particular the OECD countries - basically emanates from the insufficiency of infrastructures, often prohibitive costs of ICTs, lack of local creation of contents, cultural and political problems and their effects on access to information and on freedom of expression, and unequal capacity to take advantage, at both economic and social levels from activities with high intensity of information, which effectively postpone the assimilation of ICTs by Arab countries and the development of the Arab society of information. Lastly, about the impact of ICT on the development of the Arab world, this paper also shows that ICTs are potential sources of economic and social development in the area but at the same time pose challenges to be faced in terms of risk management incurred from the process of development in Arab countries because of this technological “revolution”.



AUTEUR(S)
Kamel TOUATI

MOTS-CLÉS
TIC, Internet, développement, fracture numérique, monde arabe, capital humain, revenu.

KEYWORDS
ICT, Internet, development, digital divide, Arab World, human capital, revenue.

BIBLIOGRAPHIE
ges.revuesonline.com/revues/39/10.3166/ges.10.263-284.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (316 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier