ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Géographie Économie Société

1295-926X
 

 ARTICLE VOL 9/3 - 2007  - pp.283-296  - doi:10.3166/ges.9.283-296
TITRE
Coopération et innovation dans le secteur des agrumes : les réseaux socio-techniques à l'œœuvre à la frontière entre l'Uruguay et l'Argentine

TITLE
Cooperation and innovation in the citrus sector: the socio-technical networks in the border between Uruguay and Argentina

RÉSUMÉ

Dans cette contribution, nous proposons de nous interroger sur les conditions qui ont présidé à l'émergence et à la constitution, au cours du temps, d'un espace transfrontalier technique et logistique. Son rôle majeur est confirmé aujourd'hui par le positionnement concurrentiel de cet espace par rapport à d'autres dans le monde. Une de nos hypothèses est qu'il s'est construit des formes de complémentarité entre, d'un côté, une compétence technique construite autour du produit (Argentine) et, de l'autre, une compétence commerciale (Uruguay) acquise antérieurement par certains acteurs dans des activités analogues (raisins, olives, agrumes). Si l'existence d'organismes techniques argentins et uruguayens, comme l'INTA et l'INIA, et leur volonté commune de faciliter l'échange transfrontalier de connaissances ont été primordiaux dans la constitution de ce système productif localisé, on ne saurait passer sous silence le rôle important joué par les échanges d'informations et de connaissances au sein de la communauté des producteurs. Tous les producteurs se connaissent et se voient régulièrement, un réseau s'est constitué permettant l'adoption des techniques les plus adaptées m?me si chacun garde jalousement son marché. Cependant, les réticences des producteurs à s'organiser davantage et à coopérer plus formellement pourraient, à terme, constituer des freins au développement et à la pérennité de ces entreprises.



ABSTRACT

In this contribution, we propose to question us on the conditions which chaired emergence and the constitution, in the course of time, of a technical and logistic transborder space, its major role being confirmed today by the competing positioning of this area compared to others in the world. One of our assumptions is that it built forms of complementarity enters, on a side, a technical skill built around the product (Argentina) and, other, a commercial competence (Uruguay) acquired before by certain actors in similar activities (grapes, olives, citrus fruits...). If the existence of Argentinean and Uruguayan technical organizations like INTA and INIA, and their common will to facilitate the transborder exchange of informations were of primary importance in the constitution of this productive system localised, one could not overlook the important part played by the knowledge and exchanges of information within the community of the producers. All the producers know each other and see themselves regularly, a network constituted themselves allowing the adoption of the most adapted techniques even if each one keeps its market jealously. However, the reserves of the producers to be organized more and to cooperate more formally could, in the long term, constitute brakes with the development of these companies.



AUTEUR(S)
Corinne TANGUY, Gisela ARGENTI

MOTS-CLÉS
Réseaux d'innovation, proximité, politique technologique, marché d'exportation,

KEYWORDS
Innovation networks, proximity, technological policy, export, local industriel

BIBLIOGRAPHIE
ges.revuesonline.com/revues/39/10.3166/ges.9.283-296.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
GRATUIT
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (326 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier